La sève de bouleau

Publié le 4 Mars 2014

La sève de bouleau

Le bouleau Betula pendula, alba ou pubescens de la famille des Bétulacées est aussi appelé arbre de la sagesse, boule, biole, sceptre des maîtres d'école ou arbre néphrétique d'Europe.

C'est un arbre qui recherche la lumière à l'aide de son écorce blanche.

Le bouleau blanc est utilisé à des fins médicinales dans le nord de l'Europe et en Asie depuis fort longtemps. Son nom proviendrait du mot sanskrit "bhurga" signifiant "arbre dont l'écorce est utilisé comme support d'écriture". Les légendes, les croyances et les rites païens autour du bouleau sont nombreux. Les lapons, les sibériens et les amérindiens le vénéraient pour ses usages multiples : tannage, fabrication de parchemins, de récipients alimentaires, de pirogues, d'outils... sans oublier les pratiques thérapeutiques. Ce n'est pas un hasard si le bouleau est devenu symbole de lumière et de pureté. Des textes anciens au plus récents, tous plébiscitent ses vertus médicinales.

Les feuilles en infusion ou les bourgeons en gemmothérapie sont préconisés contre les inflammations des voies urinaires, contre les calculs rénaux et les rhumatismes.

La sève active la diurèse, permettant l'élimination des toxines, lutte contre les douleurs rhumatismales et musculaires, purifie la peau. Son eau (sève brute) permet de faire au printemps une cure dépurative et revitalisante. Elle est riche en acides aminés, en mucilage, 0,5 à 2% de sucres, en oligoéléments (magnésium, lithium, silicium, cuivre, zinc, potassium, calcium)

Comment récolter l'eau de bouleau?

Nancie, Etel et moi-même sommes allés lundi à Penquesten chez Maryannick et Joseph pour voir cela de plus près. Joseph nous montre et nous explique "c'est comme une prise de sang". On perce avec une perceuse électrique et une mèche d'un calibre assez gros dans le tronc sur 2 à 4 cm de profondeur. On attend quelques secondes et on observe l'eau s'écouler de l'arbre. Alors, on enfonce dans le trou un tuyau en plastique du même diamètre que la mèche. Au bout, on y installe une bouteille en plastique fixée avec de la ficelle autour de l'arbre. Il s'écoule environ 2 litres par 24H, la quantité est variable selon la taille de l'arbre... Entre 10H et 15H, le flux de sève est à son apogée. Est-ce-que la récolte fatigue l'arbre? Lors de la période de remontée de sève en mars, le bouleau brasse plus de 6000L de sève brute. Cette faible ponction ne fatiguera pas l'arbre, à condition de reboucher le trou après la récolte (avec une cheville en bois et de l'argile). Autre point important : il faut immédiatement stopper la récolte quand les bourgeons s'ouvrent.

La cure de bouleau

Sève ou eau de bouleau = sève de l'arbre (crue)

Jus de bouleau = décoction de feuilles (cuit)

Idéalement, comptez 15 à 21 jours de cure pour un effet optimal. Vous pouvez boire jusqu'à 3 verres par jour en dehors des repas dont un le matin à jeûn. Cela dit, un grand verre par jour le matin reste tout-à-fait honorable. Cure qui convient à toute la famille, même les enfants. Idéalement, il faut consommer cette eau vivante le plus rapidement possible pour profiter au maximum de ses bienfaits. Si vous êtes sur place, l'idéal, c'est de prélever tous les 2-3 jours au fur et à mesure de votre consommation.

Ensuite, au bout de quelques jours, elle s'acidifie et fermente (lactofermentation permettant d'empêcher le développement d'agents pathogènes, conservation naturelle) . Elle doit être conservée au frigo 15 jours, 3 semaines maximum.

Alors? Tenté par cet élixir de vie, par cette eau vivifiante?

Nous, archi- conquises, on a déjà commencé notre cure!! ;-)

La sève de bouleau
La sève de bouleau
La sève de bouleau
La sève de bouleau
La sève de bouleau
La sève de bouleau
La sève de bouleau

Rédigé par Association Cueillir

Commenter cet article