Cueillette de Bouillon Blanc (Verbascum Thapsus)

Publié le 22 Juillet 2013

Cueillette de Bouillon Blanc (Verbascum Thapsus)

Nancie a cueilli ce mois-ci du bouillon blanc près de chez elle.

Cette belle plante pousse aux pieds des murs, dans des sols pierreux, endroits oubliés et ensoleillés, elle peut atteindre 2m de hauteur. La robuste hampe florale porte de larges feuilles molles, cotonneuses, presque blanches et de belles fleurs jaunes à 5 pétales qui s'épanouissent en juillet-août.

Elle est aussi appelée Molène, Herbe de Saint-Fiacre et Cierge de Notre-Dame.

Dioscoride au Ier siècle après J.C. et Pline l'ancien recommandaient déjà le bouillon blanc contre toutes les affections pulmonaires. Sainte- Hildegarde considérait ses fleurs comme un remède infaillible contre l'enrouement.

C'est une plante apaisant la toux et calmant les asthmatiques. Elle contient des flavonoïdes, très riche en mucilage, des saponosides, des iridoïdes et une essence aromatique. Les fleurs sont émollientes, adoucissantes et pectorales, elles font merveille dans tous les problèmes bronchiques, les enrouements et les trachéites.

On doit éviter absolument de consommer les graines toxiques, qui ont servi autrefois de "poison de pêche" (jetées dans l'eau dormante, elles étourdissent les poissons qui la mangent)

En infusion : 1cuillère à soupe par tasse, laisser infuser 10 minutes, et passer dans un linge ou un tamis très fin afin d'éliminer les poils et étamines qui irriteraient la gorge.

Cueillette de Bouillon Blanc (Verbascum Thapsus)Cueillette de Bouillon Blanc (Verbascum Thapsus)

Rédigé par Association Cueillir

Commenter cet article