Publié le 7 Février 2016

Le laurier noble, un ami pour la vie

Le laurier noble, laurus nobilis, cet arbre toujours vert est originaire du Moyen-Orient. Il est aussi appelé laurier d'Apollon, laurier commun, laurier franc, laurier à jambon ou laurier sauce.

Histoire :

Le laurier chez les Grecs et les Romains était consacré au soleil. Nos ancêtres pensaient que l'arbre protégeait de la foudre et César Tibère portait une couronne de laurier lorsqu'il faisait orage. Le laurier était symbole de paix tout comme l'olivier. A Rome, on agitait des rameaux de laurier en signe de joie. Au Moyen-Age, on en orne le front des poètes, des artistes, des savants, des étudiants qui obtiennent un titre universitaire. D'où le mot baccalauréat. La Croix de la légion d'honneur porte une couronne mi-laurier, mi-chêne, et le tableau représentant Napoléon 1er couronné de laurier à l'instar des empereurs romains est connue de tout le monde tant il est célèbre.

Composition :

Les feuilles contiennent du tanin, un principe amer, du mucilage, des matières résineuses et pectiques et une essence aromatique incolore ou jaune pâle. Les fruits renferment environ 20% d'huile de laurier, 23% d'amidon, 2% de sucre, 0,85% de principes amers, une résine, du mucilage, de la bassorine et 1 à 3% d'essence.

Propriétés thérapeutiques :

On reconnaît au laurier des propriétés antiseptiques qui justifient son utilisation dans les marinades devant être consommées par des estomacs paresseux. Le laurier réveille l'appétit et combat les fermentations, il possède des vertus digestives. Cazin a également découvert des vertus diurétiques et antirhumatismales.

On eut préparer une pommade ou utiliser de l'huile essentielle distillée de feuilles diluée dans l'huile d'olive.

Voici la recette du Docteur Cazin en cas de rhumatismes chroniques : Cure de 10 jours de 3 verres par jour en dehors des repas. Faire bouillir 30g de baies de laurier (sans noyau), 30g de bois de buis dans un litre et demi jusqu'à l'obtention d'un litre de préparation. Ajouter le zeste d'un citron bio. Sucrer avec du miel pour diminuer l'amertume.

A Spezet, pour la toux des chevaux, la coutume était de "bouillir du laurier dans de l'eau et mettre la tête du cheval dessus" avec un sac de toile sur la tête. Les inhalations de laurier-thym-romarin sont souvent utilisées pour les maux de tête et les rhumes.

En cuisine :

Dans le bouquet garni, le laurier en est le roi. C'est un condiment classique pour parfumer les sauces, les ragoûts, le poisson en court-bouillon et les marinades. Quelques idées plus étonnantes viennent d'Italie avec l'omelette ou la polenta au laurier. Les Bédouins d'Afrique du Nord s'en servent pour aromatiser le café.

Beaucoup d'autres plantes sont appelées lauriers (laurier-cerise, laurier-rose, laurier-avocatier etc). Pas une n'appartient au genre Laurus et la plupart ne sont pas de la famille des Lauracées. Seul notre laurier-sauce est comestible. Le laurier-rose (Nerium oleander) est même l'une des plantes les plus toxiques.

La Recette : Chou rouge mariné

500g de chou rouge, 1L de vinaigre de cidre, 2 feuilles de laurier, une dizaine de grains de raisins secs , quelques graines de coriandre, de cumin, 1 branche de thym, 2 gousses d'ail écrasées, sel, poivre du moulin

Emincer très finement le chou, le réserver ds un plat avec l'ail, les raisins secs, le thym, le laurier et les aromates. Recouvrir de vinaigre. Laisser reposer 5H. Bien égoutter. Servir avec une huile de noix ou de noisettes

le vent dans le laurier, le laurier dans le vent...

le vent dans le laurier, le laurier dans le vent...

Rédigé par Association Cueillir

Publié le 2 Décembre 2015

Programme de Cueillir- Début 2016

Voici un avant-goût de ce que les brindilles de Cueillir vous concoctent pour le début de l'année 2016.

Alors à vos calendriers...

Et d'ici là, prenez soin de vous!

Rédigé par Association Cueillir

Publié le 2 Décembre 2015

La Fondation Nature et Découvertes soutient Cueillir pour l'édition du deuxième guide de plantes sauvages

L'aventure continue...

Nous avons le soutien financier de la Fondation Nature et Découvertes pour éditer le deuxième livret sur les arbustes sauvages. Nous aurons le plaisir de mettre en lumière tous les usages et bienfaits des arbustes qui dessinent nos campagnes : aubépine, ronce, prunelier, sureau, arbousier, églantier etc

Douze arbustes seront décrits avec simplicité et clarté. Nous utiliserons la même présentation que dans le premier livret. Des illustrations seront réalisées spécialement pour l'occasion et une partie sera réservée aux recettes gourmandes et faciles à préparer.

Avec toujours comme objectif : vivre avec les plantes qui nous entourent, retrouver le plaisir de la cueillette et apprendre à se servir au quotidien des plantes et arbustes de notre environnement.

La Fondation Nature et Découvertes soutient Cueillir pour l'édition du deuxième guide de plantes sauvages

Rédigé par Association Cueillir

Publié le 17 Octobre 2015

Belles de Bitume débarque à Lorient

Un rendez-vous unique aura lieu mercredi à Lorient.

Grâce à la présence de Frédérique Soulard et sa petite "Belle", petite cariole qui l'accompagne, nous fêterons les herbes de nos trottoirs.

Artistes en herbe, petits et grands, vous êtes bienvenus pour ce joyeux rendez-vous...

Rédigé par Association Cueillir

Publié le 5 Octobre 2015

Nancie Renaut à l'honneur avec la Biocoop

Un bel article a été réalisé par les Sept Epis, magasin de la Biocoop cet automne.

Le temps d'une rencontre avec Nancie Renaut sur son lieu de vie, en face de la rivière d'Etel à Sainte Hélène.

Elle y explique sa passion pour les plantes, le respect de la Terre, son investissement dans la lutte contre les produits phytosanitaires et enfin comment elle articule son métier avec l'association Cueillir. Avec beaucoup de créativité et d'intelligence, elle donne à Cueillir une expression innovante, authentique et accessible.

Nous sommes fiers de l'avoir parmi nous...

Rédigé par Association Cueillir

Publié le 2 Octobre 2015

L'équipe de Cueillir s'est retrouvée dans un havre de paix très appréciées par chacunes, qu'il fasse beau ou mauvais temps.

Pas une rentrée littéraire, ni une rentrée scolaire, mais une rentrée botanocréative ;-)

Rédigé par Association Cueillir

Publié le 8 Septembre 2015

  "On va aux Girolles?"

Comme un vieux rituel,

nous ressortons les bâtons,

Papa distribue les couteaux, Maman ressort les bottes et les vestons.

Pointe cette impatience de retrouver nos coins secrètement gardés

comme de précieux écrins dissimulés.

Cette année encore nous livreront -ils leurs joyaux d’automne?

Religieusement nous pénétrons dans la forêt,

nos yeux s’habituent à ce patchwork de brun et de vert,

la rumeur de la forêt nous enveloppe

tandis qu’entre nous le silence s’installe…

« là ! ce vieil arbre, c’est par là !»

Nous suivons le guide, puis...

Proche de l’endroit reconnu on s’éparpille,

comme une chasse aux trésors où chacun doit jouer sa chance…

Evidemment c’est toujours Papa qui siffle le premier!

(mais pas trop fort, ne sait-on jamais les cimes pourraient parler…)

« Pssst, par ici ! » nous nous approchons,

nos pas se font plus concentrés,

là, quelques bouquets dorés posés sur le sol n’attendent que nous

« Attention!» La chanterelle évolue elle aussi en famille,

nous prenons garde de ne pas écraser les frères encore bien tapis sous les feuilles…

Soigneusement nous coupons les pieds, les recouvrons de feuilles et leurs souhaitons de bien grandir, nous reviendrons les voir dans quelques jours…

De retour à la maison, armées de pinceaux, nous caressons les précieux,

il faut les faire tout beaux pour la dégustation.

Au passage, nous humons leur délicat parfum tandis que le beurre chante déjà dans la poêle annonçant le festin! Mmmm…

Un régal !!

Ma madeleine de Proust, mon petit bonheur familial à valeur sûre, c’est la girolle de papa délicieusement préparée par maman…Bonne cueillette à tous, et bon régal d’automne !

Marinette.

  "On va aux Girolles?"
  "On va aux Girolles?"
  "On va aux Girolles?"

Rédigé par Association Cueillir

Publié le 17 Août 2015

Originaire de l'Amérique du Sud, la capucine, "fleur sanguine du Pérou", est cultivée dans le monde entier, tantôt courante, tantôt rampante le long des murets qu'elle égaie de ses fleurs éclatantes. De la famille des tropéolacées, elle est aussi appelée cresson du Pérou, du Mexique, ou cresson d'inde. Son nom latin est tropaeolum majus.

Elle est riche en vitamine C (285mg pour 100g de feuilles fraîches). Elle renferme aussi des flavonoïdes, des caroténoïdes, des dérivés de l'acide caféique, des cucurbitacines (dans les fruits) et un hétéroside sulfuré. Les graines contiennent une huile riche en acide érucique.

La capucine a des propriétés antibiotiques et on la recommande pour accroître la résistance de l'organisme aux infections. Antifongique et antibactérien, approuvée dans les affections dermatologiques

En usage externe, la plante est antiseptique et s'emploie contre les démangeaisons et les brûlures superficielles. On en prépare une lotion capillaire pour réparer le cuir chevelu.

Recette : Hacher 100g de feuilles, fleurs et semences avec autant de feuilles d'orties et de feuilles de buis. Faire macérer 15 jours dans un demi-litre d'alcool à 90%vol. Passer et parfumer à l'huile essentielle de géranium. Employer en frictuons journalières.

La fleur pour orner la salade lui apportera un goût piquant évoquant le cresson et poivré. Les feuilles se mangent crues ou cuites (préférence crue pour préserver les vitamines).

Les boutons et jeunes fruits sont reconnues pour remplacer les câpres dans du vinaigre.

Infusion : 10 minutes 10g de fleurs séchées ou 20g de fleurs fraîches pour 1/4L à 1/2L d'eau

Décoction : 15 à 30g de feuilles par litres d'eau pour renforcer l'organisme

Salade de capucines

Rédigé par Association Cueillir

Publié le 23 Juillet 2015

Cela approche...

C'est la dernière ligne droite, le dernier calage ! Essais d'impression, retouches nécessaires, façonnage... Les 3 premiers exemplaires sont sortis :-)
On n'a jamais été aussi près du but.
L'impression complète est prévue dans 10 jours environ. Bien entendu, on vous tient au courant...

Cela approche...Cela approche...
Cela approche...Cela approche...

Rédigé par Association Cueillir

Publié le 15 Juin 2015

Prochain atelier sur l'Achillée Millefeuille

Rendez-vous le samedi 27 juin à Ste Hélène pour découvrir cette belle plante qu'est l'Achillée, Achillea millefolium L., de la famille des Astéracées.

Pendant deux heures, on découvrira cette belle plante de la Saint Jean et des bords des chemins. Ses feuilles très caractéristiques lui ont donné son nom. Les fleurs et sommités fleuries, fraîches ou sèches, sont considérées comme tonique amer.

La plante est considérée aussi comme hémostatique et cicatrisante. On verra comment l'utiliser en remèdes naturels, ainsi que son utilisation en cuisine. Son parfum est camphré et amer, proche de celui de la camomille et des feuilles de carotte.

Pour vous inscrire, nous vous invitons à nous laisser un mail à l'adresse suivante cueillir.56@gmail.com

Dessin réalisé par Claire Joubioux

Rédigé par Association Cueillir